L’émergence du vin effervescent du pays Nantais

« J’ai une petite pépite au fond de la cave dont vous me direz des nouvelles pour le dessert !!! »
Vous vous en douter sûrement, quand ce moment arrive chez papy ou chez le beau-frère, dans la plupart des cas, il faut avoir l’estomac bien accroché. Surtout quand on parle de Champagne ou de vins effervescents. Tout le monde a son·a petit·e producteur·trice que personne ne connaît et qui fait des produits pas cher à « tomber » ( et souvent, il y a bien une raison à cela ).
Déjà, le champagne au dessert est une mauvaise idée. Mais c’est maintenant un « moment obligé », car c’est le vin idéal pour porter un toast et celui-ci se fait généralement en fin de repas . Il en est ainsi depuis le XIXème Siècle. Mais comment peut-on apprécier ce vin avec le brouhaha qui termine un dîner, entre la discussion politique houleuse de tonton Yves avec le cousin Jean, des enfants qui braillent pour sortir de table et surtout après avoir endormi son palais avec plusieurs verres de vins, souvent rouge, au cours du repas ? Même si les experts et les gastronomes au fils des années s’accordent a dire que le champagne est le vin idéal pour les pâtisseries du dessert et du goûter, ceci n’est vrai qu’avec des champagnes sec ou demi-sec. Hors la mode actuelle est au champagne brut, voir même extra-brut, qui ne sont copains ni avec le sucre des desserts fruités, ni avec l’amertume d’un bon dessert au chocolat.

intensité
Tout le monde ne peut pas servir du champagne de l’apéritif au dessert, sauf si celui-ci est à un prix plus qu’abordable, ce qui n’est pas le cas pour un produit de qualité. Hors, ce prix s’explique facilement :

  • la méthode de production, dont le coût est plus élevée qu’un vin tranquille,
  • le prix du raisin qui en région champenoise est parmi les plus cher au monde,
  • l’immobilisation du produit lors de son vieillissement ( au moins 18 mois ).
  • le marketing,
  • la notoriété du « raffinement à la Française »,

et vous obtiendrez un prix moyen de 20 euros la bouteille, un peu excessif pour plusieurs bouteilles tout au long d’un repas.
On peut pallier à ça en regardant du côté des crémants et autres vin effervescents étrangers qui, ayant la même méthode de production ont un coût de production (et donc de vente) jusqu’à 3 fois moins élevé.

Conscient du potentiel du marché, les vigneron·e·s nantais·e·s ont décidé de s’y mettre, avec quelques belles réussites, pour élargir leurs gammes et répondre à la demande croissante de ces vins qui sont une belle alternative aux Champagnes. Après tout, il vaut mieux un bon crémant qu’un mauvais Champagne.
En pays nantais, les vins effervescents sont élaborés avec n’importe quel cépage et dans n’importe quelle proportion, ce qui donne des disparités gustatives et qualitatives suivant les cépages utilisés :
1. Un effervescent fait à base de melon de Bourgogne vous « arrachera » les papilles.
2. Un 100 % folle blanche sera un peu moins amer, mais pas plus agréable pour autant, il convient mieux de l’assembler afin de lui apporter plus de rondeur,
3. Un crémant en mono-cépage Chardonnay est LA valeur sûre, peut-être même trop… soit on retrouve la trame élégante et fraîche des grands champagnes, mais on ne prend aucun risque et n’innove pas.
4. Quant aux cépages plus aromatiques comme le Chenin et le Colombard, il donne un petit côté Cava à ces vins effervescents.

Actuellement, les producteurs de vins mousseux sans appellation voudraient bénéficier de l’appellation crémant de Loire afin de valoriser le produit et de clarifier les choses au niveau de la commercialisation. Cette création de l’appellation « crémant du pays nantais » permettrait au consommateur de moins se perdre dans la jungle des étiquettes…

Bruno

*Je n’ai pas été rémunéré pour écrire cet article, je demeure libre de mon avis.

source :
journal du luxe.fr
maisons-champagne.com
lepoint.fr
vertivin.f

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.