Mon passage au salon des vins et de la gastronomie de Nantes 2018

Salut les Nantai·se·s, hello les épicurien·ne·s, le weekend dernier, je me suis rendu au salon des vins et de la gastronomie qui avait lieu à Exponantes, le parc des expositions de Nantes du 16 au 19 novembre 2018. Prêt·e pour une petite visite ? Alors allons-y.

Le salon

unnamed

Cette année, pour son 20éme anniversaire, le salon vous proposait près de 200 exposants des secteurs de la gastronomie, des vins, de la restauration, ou de la vie pratique par rapport à la gastronomie (verrerie, coutellerie, etc.).

Le salon propose aussi des stands de restauration sur place ainsi que des ateliers œnologiques et/ou culinaires.

Comme vous le voyez, de quoi passer un bon moment, faire une bonne visite, et découvrir de belles choses.

Les stands testés

Pour ma part, après un tour complet du salon afin de voir quels étaient les exposants, je me suis arrêté dans quelques stands qui m’avaient l’air intéressants, aussi bien pour le vin que pour la gastronomie :

  • Tout d’abord, le premier stand vinicole qui me vient à l’esprit n’est autre que la maison de champagne GEUNIN. Sébastien, qui représente la 11ème génération de la famille s’est décidé à passer le pas et à produire en 2015 sa première vinification qui était donc présentée dans ce salon. J’y ai goûté deux cuvées dont nous parlerons plus tard.

38874124_316802615547334_6473658468430512128_n

  • Ensuite, un petit coup de cœur pour une petite ferme bretonne, la ferme d’autruches de la SAUDRAYE, située à 4 km des plages et qui propose des produits à base d’autruche, ainsi que des visites et pleins d’autres animations. Leurs rillettes d’autruche étaient très bonnes et nous parlerons ci-après.

autruches-saudraye-guidel-logo-2-1

  • En tant que grand amateur de vin du jura, je ne pouvais pas passer à côté du seul stand jurassien du salon, la FRUITIERE DE PUPILLIN, où était en dégustation une belle gamme de vins du jura avec une belle surprise dont on parlera tout à l’heure.

blank28471439_1702898239756892_4453755969259700224_n.jpg

  • Une petite pause s’imposait quand je suis passé au rayon fromage, où l’on m’a gentiment proposé une dégustation à laquelle je n’ai pas pu résister, ha les péchés mignons!!! Le stand de la fromagerie suisse de Basse-Goulaine a fait mon bonheur avec tout un rayon de fromage 100% suisses à déguster, un délice. Ils seront d’ailleurs présents au salon de Vertou en février.
  • Comme il n’y a pas que le vin ou le fromage dans les petits plaisirs de la vie et que les microbrasseries artisanales ont le vent en poupe en ce moment,  j’ai été discuter avec un brasseur sarthois. La bière artisanale JOLICOEUR, avec une belle production de qualité.

téléchargement.png

  • Retour aux vins, avec le domaine GRABEIOU, en Madiran, Pacherenc du Vic-Bilh et côte de Gascogne. Un pacherenc dont nous parlerons dans une autre chronique puisqu’il nous à servi à la dégustation de la semaine.

la dégustation du pacherenc du vic-bilh sec, c’est par ici

  • Un beau domaine, au pied des dentelles de montmirail, ou vous pouvez louer votre gîte pour une petite pause détente. Dans le terroir des muscats de beaumes de venise, le domaine MATHIFLO produit un nectar dont on parlera sous peu.

header_logo1.png

  • Et pour finir en chaleur, un petit saut au stand de la distillerie GUILLON que je connais bien pour avoir côtoyé certains de ses produits pendant 6 ans. Et après tout ce temps, on découvre encore, c’est dire la gamme de cette distillerie.

Les découvertes du salon

Il est temps les amis, de parler enfin du meilleur moment de ma visite : les produits que j’ai goûtés.

Pour commencer donc, quelques bulles de la maison de champagne GEUNIN, avec 2 dégustations de champagne :

  1. Effloraison :  un champagne d’assemblage brut à dominance de pinot noir (70%) et vieilli en fût. Cela en fait un champagne frais idéal pour un apéritif avec des notes d’agrumes et fruits blancs et des bulles fines.
  2. Nature d’Argile : un champagne mono cépage pinot noir brut nature vieilli en fût. Cela en fait un champagne plus charpenté, plus fruité, mais plus frais que son prédécesseur puisqu’en brut nature, donc avec 0 grammes de sucre par litre. Un champagne pour initiés disent certains.

Ensuite, parlons un peu des rillettes d’autruche de la ferme d’autruche de la SAUDRAYE, rillettes d’autruche nature et rillettes d’autruche au piment d’Espelette :

  1. Les rillettes d’autruche nature sont des rillettes onctueuses, fondantes et légères, préparées de façon artisanale. C’est assez doux et cela change des rillettes traditionnelle ou au poulet en cocotte que l’on trouve sur le marché.
  2. Les rillettes d’autruche au piment d’Espelette sont des effilochés d’autruche cuites dans leur gras et agrémentées de piment d’Espelette pour lui apporter un petit coté Sud-ouest très appréciable.

Après les autruches de Bretagne, voyageons du coté du Jura, non pas pour y goûter du comté, mais des vins d’Arbois de la FRUITIERE DE PUPILLIN, avec 5 choix de vins en dégustation, dont une petite découverte :

  1. Le Ploussard est un vin rouge, léger et fruité, qui se déguste frais sur des grillades, des volailles et même des fromages. Un vin bien fait dans la droite ligne de ce qu’on attend de ce type de vin.
  2. Le Trousseau est un vin rouge classique des vins du Jura, plus corsé que le Ploussard, mais aussi beaucoup plus rare dans sa production. C’est un vin charpenté, de garde. Là aussi un vin bien construit dans la tradition de l’appellation.
  3. Le côte du Jura Amaryllis est un vin rouge d’assemblage à dominante de Trousseau complété par du Pinot Noir, ce qui en fait un vin rouge puissant et fruité. Une belle découverte.
  4. Le chardonnay grande réserve est un vin blanc mono cépage qui à la particularité d’avoir subi une oxydation, un peu comme un début de vinification en vin jaune, mais avec du chardonnay, ce qui lui donne une typicité étonnante pour ce cépage,  mais très agréable si on aime ce côté oxydatatif du vin. Very good.
  5. L’Arbois Margillat est un vin blanc d’assemblage parfait entre le chardonnay et le savagnin, ce qui en fait un vin avec la typicité de ce goût de noix, mais avec plus de finesse, le vin idéal pour appréhender le savagnin et le vin jaune.
  6. Pour finir, au stand du domaine MATHIFLO, j’ai dégusté un muscat de beaumes-de-Venise plutôt léger dans sa sucrosité, ce qui est très agréable et le rend moins « pâteux » en bouche car moins sucré. 

bruno

*Nous n’avons pas été rémunérés pour écrire cet article, nous demeurons libres de nos avis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.