Salon des vins naturels : La Boire

Salut les Nantai·se·s, hello les épicurien·ne·s et les autres aussi, le week-end du 1er et 2 décembre 2018 avait lieu à Nantes le salon des vins naturels, j’y suis donc allé faire un tour.

Le vin naturel, c’est quoi ?

Le vin naturel, ou vin nature, est avant tout le résultat d’une réflexion visant à mettre en avant le terroir. Il est issu de l’agriculture biologique et la vendange est manuelle, et recherche la sauvegarde du caractère vivant du vin. Les interventions techniques pouvant altérer son évolution sont interdites ainsi que l’ajout de produits chimiques (à part, à très petites doses, du soufre suivant les millésimes), ce qui peut parfois amener les vins à être déclassés (ne plus avoir droit à l’appellation de leur région) car ils ne correspondent plus aux critères attendus par le cahier des charges du lieu où ils sont vinifiés ou à partir de raisins non-autorisés par l’appellation.

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-10-decembre-2016_1951393.html

 

La Boire, salon des vins naturels

La Boire

LaBoire18A3sansmarges-copie.jpg

La Boire, qu’est ce que c’est ? C’est un salon dédié aux vins biologiques et naturels, organisé par les vigneron·ne·s de l’association Pinard et Jus d’Ancenis, qui fête sa seconde édition.

C’est un groupe de 9 copain·e·s vigneron.ne.s d’origines et de parcours différents, mais tou·te·s tourné·e·s vers la même vision du vin, même si certain·e·s expérimentent tandis que d’autres sont plus des puristes du vin naturel ; mais tou·te·s échangent, s’entraident, et se soutiennent, avec plusieurs objectifs :

  • La production de vin typique du terroir, même si toutes les appellations ne sont pas des AOP.
  • La promotion des vins naturels produits en agriculture biologique ou biodynamique.
  • L’échange de savoir et de compétences.

Le salon du 1er et 2 décembre

Lors du salon des 1er et 2 décembre 2018, il y avait, pour leur seconde édition, 25 vigneron·ne·s nature, de toutes régions, venues présenter leurs productions. Cet évènement avait lieu au Wattignies Social Club de Nantes.

Les vins goûtés

J’ai goûté ce matin-là beaucoup de vins, et parlé à beaucoup de viticulteurs ; des échanges très intéressants et instructifs avec des passionné·e·s professionnel·le·s et amour·eux·euses de leurs produits et de leurs terroirs.

Un petit tour d’horizon ?

logostephane

Ce domaine est situé dans l’aire de production Bourgueil, ces vins sont classifiés en Vin de France, car Stéphane Delettre recherche des arômes atypiques dans sa vinification plutôt que de faire un Bourgueil standard, donc ne correspond pas aux règles de l’appellation. J’y ai goûté 4 cuvées :

  1. C’est moi qui l’ai fait 2017, vin rouge vinifié en grappes entières, 100% cabernet franc, ce qui donne un vin fruité et léger, atypique, sur des arômes de fruits rouges acidulés. En bouche, ce vin reste souple, fruité et bien équilibré. Il ne correspond donc pas aux critères attendus pour un vin de Bourgueil.
  2. Passe partout 2017, vin rouge 100 % cabernet franc, en assemblage de vinification en grappes entières et de vinification de raisins égrappés. Un nez boisé, un vin plus structuré que le précèdent, plus fruité aussi, sur des fruits murs et des tanins léger.
  3. Cuvée du domaine 2017, vin rouge vinifié avec des raisins égrappés, élevé 9 mois en barrique. Un vin de garde, soutenu, aux tanins fins et présents, sur des arômes de fruits rouges cuits.
  4. Petites bulles 2017, vin rosé pétillant naturellement, rond, fruité et gourmand avec une bulle fine et une finale nette et fruitée.

logoSiteHeader2

J’y ai découvert les 3 vins suivants :

  1. Le repenti 2016 blanc, vin blanc sec en appellation vin de France 100% chenin, élevé 1 an en barrique, plutôt souple avec des arômes de fruits exotiques, d’agrumes et de poires suivi de notes légèrement fumées. Une belle pioche pour cette petite production de 800 bouteilles.
  2. Le repenti 2015 rouge, vin rouge issu à 100% de cabernet franc et élevé 1 an en barrique. Cela en donne un vin structuré, imposant, avec des tanins présents. Un beau vin, vendangé manuellement pour une production de 1600 bouteilles.
  3. Faite entrer la cuvée 2017 rouge, vin rouge, issus à 100% de cabernet franc, élevé en cuve, ce qui donne un vin léger, sur des arômes fruités de fraise, de fruits noirs cuits et des tanins légers.

Dans ce domaine situé au nord d’Ancenis, aussi 3 vins en dégustations (comme beaucoup d’autres en Vins de France) :

  1. La coulé du bois 2017, vin rouge d’assemblage à base de gamay (2/3) et de cabernet franc (1/3) vendangé à la main. Un vin léger, floral et délicat, aux arômes de fruits rouges cuits.
  2. Juste le rouge 2015, vin rouge issu du pinot d’Aunis, élevé en cuve, donnant sur des arômes de poivre, de fraise et de framboise.
  3. Juste les bulles 2017, un vin effervescent d’assemblage de grolleau, gamay, pinot d’Aunis et chenin, vinifié en méthode traditionnelle. Un vin à bulles au dosage, brut, mais avec un bel équilibre.

image (1)

Domaine depuis longtemps convertit au bio (1997) et aux vins sans soufre (2001) ; il passe en biodynamie en 2009. J’ai goûté 4 de leurs vins :

  1. Vegyes 2017, un vin blanc sec à base de chenin (100%) en appellation coteaux d’Ancenis, avec une belle amertume, des arômes de poires et de pierre à fusil accompagné d’une touche de miel. Ce vin est issu des vignes centenaires du domaine.
  2. Simplement gamay 2016, un vin rouge à base de gamay en appellation coteaux d’Ancenis. Vêtu d’une belle robe d’un rouge soutenu et appuyé par des tanins légers, il s’articule autour d’arômes de fruits rouges acidulés.
  3. Gamay de clermont 2017, un vin rouge, comme son nom l’indique sous appellation Gamay de Clermont,  à base de, et c’est une surprise : gamay (#ironie) avec une particularité ; c’est un vin solidaire. Après un épisode de gel, la vigne à été prêtée, taillée et récoltée par l’entourage des vigneron·ne·s, ce qui a donné ce vin naturel, souple et fruité, léger en alcool. Un vin naturel qui donnera beaucoup de plaisir.
  4. Le rouge de la Jacquerie 2016, un vin rouge d’assemblage en appellation Anjou Village, à base de cabernet franc et de cabernet sauvignon qui se dévoile sur des arômes de fruits rouges rôti avec des tanins soutenu.

Domaine né au début des années 2010, les vins qui en sont issus sont vinifiés sans produits œnologiques afin de rester au plus proche de la nature et du terroirs, quitte à ne pas coller aux standards de l’appellation.

  1. Ourani 2017, vin blanc sec à base de grenache blanc, donnant sur des arômes de fruits blancs, de fruits exotiques, d’épices et de pierre à fusil. Une belle rondeur en bouche.
  2. Naïa 2017, vin rouge d’assemblage à base de carrignan, de cinsault, et aramon , issu de vignes âgées de 70 ans, d’une même parcelle et vinifié dans une même cuve. Un vin charnu, épicé, et aux tanins présents. Mérite de vieillir afin d’arrondir ses angles.
  3. Ileor 2017, vin rouge d’assemblage à base de merlot et de cabernet franc, vinifié ensemble dans la même cuve. Un vin aux arômes de poivre, de fruits noirs cuits et aux tanins présents.
  4. Drya 2017, vin rouge d’assemblage en appellation Pic-Saint-Loup à base de syrah, grenache et cinsault. Un vin léger et frais, totalement à contre-pied de ce qui se produit dans l’appellation avec ses arômes de fruits rouges acidulés et ses tanins soutenus.
  5. Thyia 2017, vin rouge d’assemblage en appellation Pic-Saint-Loup à majorité de syrah (90%) et un complément de grenache. Ses arômes de cacao, de fruits murs, de poivre lui apportent finesse et élégance et rappellent beaucoup les côtes du Rhône septentrionales comme le crozes-hermitage ou le saint-joseph.

ImpressionPassé en Bio en 2010 sous l’impulsion de Julien Albertus, qui a converti ses 15 ha avec pour but des vinifications sans intrants. En 2016, a lieu son premier millésimes 100% nature que nous allons donc découvrir :

  1. Riesling 2016, vin blanc sec, frais et salin avec un très bel équilibre. Une réussite et un rapport qualité-prix imbattable.
  2. Je suis de Marne 2016, vin blanc sec d’assemblage à base de riesling, pinot gris et gewurztraminer. Un vin de terroir, fruité et frais doté d’un bel équilibre.
  3. Riesling westerberg 2016, vin blanc sec salin, franc, solaire (dû à son exposition sur les coteaux sud) et floral, une petite bombe.
  4. Crémant extra brut 2015, un vin effervescent splendide à base d’auxerrois, chardonnay et pinot gris. Un vin minéral, brut, tirant sur des arômes de fruits jaunes (abricots, etc.)
  5. Hedoniste 2017, vin « orange » assemblé à base de pinot gris et de gewurztraminer  qui lui donne sa couleur orangé (ou rose soutenu). Avec ses arômes de poivre, de fruits rouges frais, son côté floral et sa densité, c’est un vin de garde par excellence
  6. Infrarouge 2017, vin rouge à base de pinot noir, il se distingue par son côté boisé, ses arômes de fruits rouges et sa complexité.

 

J’espère que ce petit compte-rendu vous aura plu et surtout convaincu d’aller l’année prochaine à la 3ème édition de la Boire, à Nantes, sûrement début décembre.

Bruno

*Nous n’avons pas été rémunérés pour écrire cet article, nous demeurons libres de nos avis.

source :
http://www.vinsnaturels.fr
http://www.presseocean.fr/actualite/gastronomie-la-boire-un-salon-des-vins-naturels-a-nantes-29-11-2018-288070
http://www.pinards-et-jus-d-ancenis.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.