Bleu, Orange, Vert … Les nouvelles couleurs du vin.

Hello les Nantai·se·s et les épicurien·ne·s … et les autres aussi. Si on vous parle robe du vin, vous me répondez rouge, blanc, rosé. Et vous auriez raison. Mais il y a aussi d’autres couleurs qui peuvent maintenant être associées aux vins. Certaines sont classiques, d’autres un peu plus fantaisistes, faisons donc le tour de cet arc-en-ciel vinicole.

La couleur du vin est la première rencontre que l’on a avec le produit et on est en droit de se demander d’où vient sa couleur, qu’est-ce qui fait que tel vin soit quasiment incolore et que tel autre soit rouge rubis.

Alors la couleur du vin, késako ? La couleur vient de la macération des peaux dans le jus en fermentation, elle vient donc du raisin, et suivant le cépage la couleur varie. Mais il n’y a pas que ce facteur qui rentre en jeu, cela serait trop simple ; le climat a aussi son rôle à jouer, mais il faut aussi tenir compte de l’orientation du coteau d’où sera issu le raisin. Enfin, et c’est le plus important, la vinification, l’élevage et le vieillissement en cave ont leurs places (et quelles places) dans la couleur finale du vin.

On peut les classifier en deux catégories :

Les « classiques »

Outre les couleurs de « base », on retrouve dans le champ lexical des couleurs du vin, des vinifications classiques qui donne ces robes colorées.

Le vin Jaune

vinjaune.jpg

Le vin jaune, grand vin du Jura à base de Savagnin est uniquement produit dans le Jura, plus petit vignoble de France, je vous passerai aujourd’hui sa vinification, car elle est expliquée dans les vidéos suivantes et fera peut-être l’objet d’un prochain article.

C’est donc son élaboration qui lui donne sa couleur dorée. Ce n’est ni un vin blanc classique, ni un vin sucré comme on pourrait le croire vu sa couleur, mais bien un vin sec, si ce n’est l’un des vins les plus secs.

Et comme la nature fait bien les choses, l’accord parfait du vin jaune est l’un des autres trésors du Jura, le comté (qui, à mon humble avis, plus vieux il est, meilleur il sera)

Le vin Noir

vinnoir

Le vin noir est vin particulier, qui ne vient pas du pinot noir comme son nom pourrait le faire croire. Il s’agit de l’appellation Cahors. Sa couleur noire est due à son cépage, le malbec, qui lui donne une robe très colorée. Communément considéré comme un vin rouge, il a tout de même une robe plus intense, plus profonde ayant tendance à tirer plus sur le noir ou « l’encre » que sur le rouge grenat ou violacé, d’où son nom de vin noir.

Le vin Gris

vingris

Tout comme le vin jaune est un fait un vin blanc, le vin gris est un vin rosé. Mais là où on utilise des termes comme « pêche », « saumon » ou « œil de perdrix » pour décrire la robe des rosés, les gris sont en plus une dénomination utilisée sur les étiquettes. Le vin gris est donc bien un vin rosé, mais doté d’une robe très pâle, très claire, … si pâle qu’on y trouve des reflets gris.

On produit des vins gris un peu partout : des côtes de Toul en Lorraine à la Provence, en passant par le Touraine-noble-joué ou les Boulaouane et Guerrouane à l’étranger. Il existe 2 façons de faire des vins gris :

  • par macération très courte du jus et de la peau du raisin rouge.
  • par la vinification de raisins dit gris, donc de rose très pâle, comme le grenache gris, le pinot gris, etc…, lors d’une macération plus classique.

Le vin Orange

vinorange

la vidéo de la RVF

Les vins oranges ne viennent pas de la région d’Orange ou ne sont pas fait avec des macérations d’oranges (le fruit) non, non. Les vins oranges sont une vinification spéciale d’un vin blanc. C’est en fait un vin blanc vinifié et élaboré comme un vin rouge, c’est-à-dire avec les rafles et les peaux, ce qui donne des vins plus tannique, mais plus digeste, et c’est cette macération des peaux et des rafles qui lui octroient cette couleur orange.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas une mode récente ; on fait des vins orange depuis l’antiquité.

Mais pourquoi qu‘on fait du vin orange ? Leur structure tannique leur permet de supporter tout un repas, car ils ont du caractère et une très large expression aromatique.

Loin d’être un gadget, c’est, je pense, l’avenir du vin blanc bio

Les « fantaisistes »

On parle là des vins aux robes « excentriques », enfin encore moins communes que celles ci-dessus.

Mais ne nous trompons pas, ce n’est pas des vins auxquels on ajoute des colorants, c’est bel et bien des méthodes naturelles (enfin presque). Mais alors comment obtient-on ces couleurs ?

Le vin bleu

vin-bleu.jpg

Le premier vin bleu est venu d’Espagne et a été conçu par cinq entrepren·eur·euse·s totalement étranger·e·s au milieu du vin, mais voulant révolutionner le milieu. L’idée n’est pas récente, déjà dans les années 30, des « futuristes » italiens donnaient au vin une teinte bleu-noir par l’usage de colorants dans le but de déstabiliser leurs invité·e·s

La boisson (je ne dis pas vin, mais bien boisson et vous comprendrez pourquoi plus tard)  doit sa couleur à un assemblage de raisins noirs et de raisins blancs. Il a été conçu grâce à un pigment naturel et un procédé chimique de synthétisation.

Le « bluwine » est donc un assemblage de raisins blancs et noirs, ce qui n’en fait pas un vin (en tout cas en France) car cette pratique est interdite par la législation, et de plus, c‘est un mélange de 99% de vin et de 1% de moult. Il est obtenu par l’ajout de deux colorants naturels ainsi que d’édulcorant, ce qui est totalement interdit dans la fabrication du vin. Voilà la raison pour laquelle je parlai de boisson tout à l’heure et non de vin. Cela lui donne, d’après les dégustateurs (Je n’ai personnellement pas goûté ce produit et je ne peux que faire confiance aux professionnel·le·s qui l’ont fait) un côté sucré, pas mauvais et surprenant.

Le vin bleu est d’un côté révolutionnaire, car c’est un produit génial qui peut amener les néophytes à l’univers du vin, mais cela reste quand même une boisson à base de vin et non un vin tel que l’on l’entend.

Depuis, des français ont suivi le mouvement, avec les marques »Vindigo » ou « Imajyne » par exemples.

vinbleu

Voici les challengers, un peu plus « vin » que « boisson à base de vin » :

  • Vindigo, basé du côté de Sète, serait, selon ses concepteurs, complètement naturel, car il s’agit de d’un vin issu du chardonnay, est passé dans des peaux de raisins rouges, c’est donc les anthocyanes présent dans la peau du raisin qui lui donne cette couleur bleutée.
  • Imajyne, quant à lui, nous vient de Corse et serait un blanc à base de vermentino (un cépage corse) et de deux autres cépages tenu secret, et macéré durant la vinification avec de la spiruline (algue bleue-verte ayant des bienfaits pour la santé) ce qui lui donne cet aspect bleu azur et ses notes minérales et végétales aux arômes de figues, d’abricots et d’agrumes.

accueil_imajyne_vin_3920171212155726_1500xautox70.jpg

  • la société Bodega Santa Marguarita crée elle aussi un vin bleu (sur les mêmes modes de vinifications) ainsi qu’un vin bleu pétillant naturellement, un « vin » orange aux fruits de la passion et un vin vert, dont nous allons parler tout de suite.
    Le vin vert
    Vous avez sûrement entendu dire qu’un vin est vert lorsque celui-ci est trop jeune ou que les raisins ont été cueillis avant maturité, ce qui n’en fait pas un vin agréable. Mais ceci n’est pas une couleur et ce n’est pas de cela dont nous allons parler. Vous connaissez aussi sans doute le vin portugais Vinho verde, qui est un vin très jeune et qui ne produit pas des vins verts, mais des vins rouges, blancs et/ou rosés. Ce n’est pas non plus des vins blancs aux reflets verdâtres dont il est question, non. Nous allons parler de vins de couleur verte, produit encore une fois en Espagne, étant d’une couleur vert émeraude. Coloré naturellement avec les pigments du raisin, il a des arômes de fruits verts et de plantes.

Il y a un autre vin vert, conçu depuis la légalisation du cannabis pour usage récréatif dans certains pays, avec du cannabis. Un vin qui doit donc sa couleur verte à cause de l’infusion au cannabis qu’il a subi. C’est l’entreprise GIK (oui, la même qui a créé le 1er vin bleu) qui a confectionné ce produit, interdit en France. Le Winabis est donc né, mais comme le vin bleu, c’est plus une boisson à base de vin qu’un vrai vin.

vin-au-cannabis

J’espère que cet « arc-en-ciel » vous a plus et donner envie de découvrir ces vins ou le vin en général.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre et/ou à liker et partager nos pages Facebook et Instagram

Un grand merci à Loïc de la chaîne YouTube « Vin’Stache » pour ses vidéos bien faites et instructives, et son accord pour les partager, ainsi qu’à « le petit ballon » et « la revue des vins de France » pour leurs vidéos et articles qui m’ont été utiles dans mes recherches.

Bruno

*Je n’ai pas été rémunérés pour écrire cet article, je demeure libres de mes avis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.